Metz - Clermont, je réserve ma place

Un cauchemar

Partager cet article :

Deux semaines après leur dernière sortie en compétition officielle, les Grenats retrouvaient les terrains de Ligue 1 Uber Eats, ce samedi. À cette occasion, le FC Metz se frottait à un candidat aux places européennes, l'AS Monaco. Face à l'un des ogres du championnat, la tâche ne s'annonçait pas simple, mais la formation messine espérait bien réussir une belle opération dans son antre. Il n'en sera malheureusement rien...

Car si l'AS Monaco se déplaçait avec toutes ses forces vives, ce n'était malheureusement pas le cas du club à la Croix de Lorraine. Ainsi, outre Cheikh Tidiane Sabaly et Danley Jean Jacques, suspendus, Christophe Hérelle, Maxime Colin, Kevin N'Doram et Didier Lamkel Zé, blessés, n'étaient pas sur la feuille de match. Ainsi, Koffi Kouao, Abou Lô ou encore Joel Asoro profitaient de ces absences pour retrouver une place de titulaire.

Dès l'entame de match, la formation grenat était bousculée. Vanderson alertait une première fois Alexandre Oukidja (3°). Dans la foulée, ce dernier ne pouvait rien lorsque Takumi Minamino réussissait un bel enchaînement dans la surface (0-1, 4°).

Les Grenats tentaient bien de réagir rapidement notamment via Georges Mikautadze lorsque son tir était contré in extremis (6°). Au contraire, l'AS Monaco profitait d'un ballon récupéré haut pour rapidement doubler la mise grâce à Maghnès Akliouche (0-2, 10°). 

Quelques minutes plus tard, Georges Mikautadze se présentait en position idéale face à Radoslaw Majecki mais perdait son duel avec l'international polonais (12°). Ici encore, les Grenats étaient punis dans la foulée lorsque Vanderson profitait d'une offrande d'Aleksandr Golovin pour corser l'addition d'une reprise de volée (0-3, 16°).

Les Grenats étaient sonnés par cette entame de match cauchemardesque et Fali Candé tentait de sonner la révolte. Le défenseur central perçait l'axe et plaçait une frappe captée par Radoslaw Majecki (31°). Face à une formation monégasque évidemment satisfaite de cet avantage, les Grenats se procuraient les meilleures opportunités du second acte.

Dans un premier temps, Fali Candé plaçait un coup de tête pas assez puissant pour inquiéter Radoslaw Majecki (57°), puis Georges Mikautadze ne réussissait pas à attraper le cadre (63°). Au contraire, l'AS Monaco profitait d'une erreur défensive pour aggraver l'écart par l'intérmédiaire de Folarin Balogun (0-4, 76°).

Dans la foulée, les Messins parvenaient à sauver l'honneur. À la suite d'un joli mouvement collectif, Papa Amadou Diallo convertissait un centre de Koffi Kouao (1-4, 78°). À peine entré en jeu, Ibou Sané réduisait encore l'écart en marquant le deuxième but messin (2-4, 84°). Rien pour inquiéter l'AS Monaco puisque les Monégasques, par l'intermédiaire de Folarin Balogun qui signait par là un doublé, inscrivaient un cinquième but. 

Le score n'évoluait plus et M. Wattellier mettait fin à cet après-midi cauchemardesque. 

FC METZ - AS MONACO : 2 - 5

27ème journée de Ligue 1 Uber Eats

Samedi 30 mars à 17h00
Stade Saint-Symphorien 

Buts pour Monaco : Minamino (4°), Akliouche (10°), Vanderson (16°), Balogun (76°), Balogun (87°) ; pour Metz : Diallo (78°) Sané (84°).

Les compositions d’équipes

FC Metz : Oukidja - Kouao - Traoré - Candé - Udol - Lô (S. Sané 82°) - Camara - Atta - Asoro (Diallo 24°) - Van Den Kerkhof (Jallow 70°) - Mikautadze (I.Sané 82°).

AS Monaco : Majecki - Vanderson - Kehrer - Singo - Jakobs - Fofana (Magassa 65°) - Akliouche - Minamino (Diatta 65°) - Golovin (Diop 79°) - Ben Seghir (Balogun 65°) - Ben Yedder.

A lire également

13avr2024

Album photos

Metz - Lens, l'album photo
Lire la suite

Web TV

À l'issue du précieux succès à domicile face au RC Lens (2-1), plusieurs grenats se sont confiés en zone mixte. Découvrez la réaction de Georges...
Lire la suite