Metz - Clermont, je réserve ma place

Rouge déboire

Partager cet article :

La page de la préparation estivale, les Grenats revenaient aux choses sérieuses ce dimanche. Pour son premier rendez-vous de la saison 2023-2024 de Ligue 1 Uber Eats, le FC Metz devait se mesurer au Stade Rennais, quatrième du dernier exercice, et qualifié pour l’Europe. Un déplacement en Ille-et-Vilaine loin d’être aisé pour les ouailles de Laszlo Bölöni, mais qui devait lancer, malgré tout, la saison des Messins. 

Absent de l’entraînement durant deux jours en raison d’une infection, le capitaine Matthieu Udol manquait à l’appel dans le onze de départ lorrain. Conséquence : Maxime Colin, transfuge de Birmingham City, débutait la partie dans le couloir droit de la défense, et Koffi Kouao, à gauche.

Les Rouge et Noir prenaient leur sujet à bras le corps, lorsqu’une première reprise d’Enzo Le Fée échouait au-dessus des cages d’Alexandre Oukidja (6°). Celui-ci était vaillant sur une frappe d’Amine Gouiri qu’il bloquait en deux temps (7°), avant de se coucher parfaitement sur une tentative de Jérémy Doku (10°). 

Alors que l’orage breton semblait se tasser, Baptiste Santamaria butait sur le portier mosellan, mais Arnaud Kalimuendo avait suivi pour pousser le cuir au fond des filets (1-0, 20°). Discrets dans la moitié de terrain adverse jusqu’à alors, les Grenats remettaient les pendules à l’heure, grâce au coup de tête parfaitement ajusté de Youssef Maziz après un centre travaillé de Georges Mikautadze (1-1, 21°). 

Les joueurs du Président Serin auraient aimé profiter de ce regain de confiance pour mettre à mal, une nouvelle fois, la défense rennaise. Auteur d’un petit numéro de soliste dans la surface, Georges Mikautadze se présentait, dans un angle peu évident, face à Steve Mandanda. Le dernier mot revenait à l’ancien gardien de but des Bleus (27°). 

Pas dupes, les Bretons se remobilisaient, et un mouvement collectif bien orchestré permettait à Baptiste Santamaria de se mettre en évidence. Le milieu de terrain, en bonne position devant le but lorrain manquait sa reprise, laissant un sursis aux visiteurs à la pause (38°). 

Un sursis de courte durée, puisque le plat du pied de Benjamin Bourigeaud, dévié par la hanche d’Amine Gouiri, ne laissait aucune chance à Alexandre Oukidja (2-1, 52°). L’international algérien, à la main ferme sur une tentative du virevoltant Jérémy Doku, devait s’incliner lorsque l’ailier belge était le plus prompt sur une frappe rennaise repoussée des gants (3-1, 67°).

Les affaires des Lorrains n’allaient pas en s’arrangeant : tout juste entré en jeu Ibrahim Salah y allait de sa réalisation, lui aussi au rebond d’une parade du gardien messin (4-1, 87°). Le jeune Marocain s’offrait même un doublé dans le temps additionnel (5-1, 90+4°). 

En bref : un voyage inaugural en Bretagne qui ne laissera pas de bons souvenirs aux Grenats. Il faudra tout de même se remobiliser pour accueillir l’Olympique de Marseille dès vendredi prochain, pour ce qui sera le premier rendez-vous de la saison à Saint-Symphorien. 

STADE RENNAIS – FC METZ : 5 – 1 

1ère journée de Ligue 1 Uber Eats
Dimanche 13 août à 17h05
Roazhon Park

Buts pour Rennes : Kalimuendo (20°), Gouiri (51°), Doku (67°), Salah (87°, 90+4°) ; pour Metz : Maziz (21°)

Les compositions d’équipes

Stade Rennais : Mandanda – Assignon (G.Doué, 90+2°) – Omari – Theate – Belocian (Meling, 75°) – Santamaria – Le Fée (D.Doué, 74°)  – Bourigeaud – Gouiri – Doku – Kalimuendo (Majer, 75°) 

FC Metz : Oukidja – Colin – Traoré – Candé – Kouao (Lô, 75°) – N’Doram – Jean Jacques (Atta, 85°) – Maziz (Mbaye, 64°) – Camara (Tetteh, 75°) – Sabaly (N’Guessan, 85°) – Mikautadze

A lire également

21mai2024

Billetterie

Au terme d’une saison 2023/2024 haletante de bout en bout, le FC Metz a conservé sa précieuse place de barragistes. Les Messins joueront leur avenir...
Lire la suite