Metz - Clermont, je réserve ma place

Coup de chaud au Stadium

Photo : Toulouse FC
Partager cet article :

En débarquant sur le tarmac toulousain samedi soir, les Grenats ont pris la mesure du caractère singulier qu’allait revêtir ce déplacement en Haute-Garonne. Une chaleur accablante accompagnait en effet les premiers pas des Messins dans la Ville Rose. Sensation qui perdurait ce dimanche au Stadium, où le mercure dépassait sans sourciller les 34 degrés. Une petite épreuve en soi, que les ouailles de Laszlo Bölöni se devaient de surmonter pour mettre à mal des Toulousains vainqueurs de la dernière édition de la Coupe de France et en quête d’un premier succès à domicile cette saison. 

Côté terrain, Arthur Atta célébrait sa première titularisation en Ligue 1 Uber Eats, au sein d’un entrejeu mosellan complété par Danley Jean Jacques et Kevin N’Doram. À la pointe de l’attaque, Simon Elisor retrouvait une place dans le onze départ. 

Les Lorrains tentaient de prendre le taureau par les cornes, après une action joliment construite côté droit. Lancé par Koffi Kouao, Joel Asoro trouvait Simon Elisor, dont le centre en retrait atterissait dans les pieds de Cheikh Tidiane Sabaly. Malheureusement, la frappe puissante de l’ailier messin filait au-dessus (2°). 

Appliqué dans la transmission du ballon durant cette entame, le FC Metz poursuivait ses efforts, et Fali Candé, d’un coup franc aux 25 mètres, voyait sa tentative fuir le cadre (12°). Dans la foulée, Koffi Kouao, souvent sollicité dans son couloir dans le premier acte, glissait au moment d’armer sa frappe. Du pain béni pour Guillaume Restes (12°). 

Après une première pause fraîcheur bien méritée, Alexandre Oukidja captait une tête de Thijs Dallinga, qui manquait de puissance pour inquiéter l’international algérien (25°). Le temps fort local se confirmait quand Niklas Schmidt ouvrait le score, lui qui héritait d’une remise au point de pénalty (1-0, 31°). 

Le portier mosellan devait s’employer à trois reprises avant le retour au vestiaire pour empêcher le deuxième but toulousain (36°, 42°). Mais le gardien s’inclinait face à Thijs Dallinga, sans merci face aux cages messines, faisant se soulever le Stadium (2-0, 43°). 

Le rythme diminuait fortement au retour des vestiaires. Le centre à ras de terre de Koffi Kouao esquissait un léger frisson dans la surface toulousaine, rapidement éteint par la défense (52°). Entré en jeu pour suppléer Kevin N’Doram, Habib Maïga voyait sa tentative, de la tête, filer à côté des cages de Guillaume Restes (64°). 

À l’image de ce pressing presque payant d’Oscar Estupinan (80°), les visiteurs ne lâchaient pas l’étreinte. L’entrant messin était suivi par Ablie Jallow, dont la frappe n’inquiétait pas le gardien du TFC. Mais l’addition allait s’alourdir quand Frank Magri trouvait le chemin des filets en fin de partie (3-0, 82°). 

Vingt premières minutes de bonne facture, mais infructueuses, conjugué à un TFC réaliste, ont miné les espoirs messins, qui ne glaneront pas une troisième victoire à l’extérieur à Toulouse. Un tir à rectifier lors de la réception de Nice samedi prochain, à 17h00. 

TOULOUSE FC – FC METZ : 3 – 0 

7ème journée de Ligue 1 Uber Eats
Dimanche 1er octobre à 15h00
Stadium

Buts pour Toulouse : Schmidt (31°), Dallinga (43°), Magri (82°)

Les compositions d’équipes

Toulouse FC : Restes – Desler – Costa – Nicolaisen – Suazo – Spierings – Schmidt (Sierro, 65°) – Casseres – Dönnum (Bangré, 65°) –- Dallinga (Magri, 65°) – Gelabert (Begraoui, 81°) 

FC Metz : Oukidja – Kouao – Hérelle – Candé – Udol – N’Doram (Maïga, 64°) – Atta (Camara, 46°) – Jean Jacques – Sabaly (Van Den Kerkhof, 46°) – Asoro (Jallow, 46°) – Elisor (Estupinan, 70°)

A lire également

22mai2024

Actualités

Alors que la saison touche à sa fin, l'heure est venue d'élire le 11 Type Fans de Ligue 1 Uber Eats, version 2023-2024. A cette occasion, deux...
Lire la suite

Album photos

Huit jours avant le match aller des barrages, les Grenats retrouvaient les terrains d'entraînement ce mercredi. La séance du jour en images.
Lire la suite

21mai2024

Billetterie

Au terme d’une saison 2023/2024 haletante de bout en bout, le FC Metz a conservé sa précieuse place de barragistes. Les Messins joueront leur avenir...
Lire la suite