Réouverture de la Boutique Officielle !

Au bout du suspense !

Partager cet article :

Pour confirmer les efforts consentis ces derniers semaines – et couronnés de succès – le FC Metz se rendait, ce samedi, dans les Vosges. Deux semaines après y avoir écarté l’US Raon, les ouailles de Laszlo Boloni se frottaient au SAS Épinal, pensionnaire de N2, dans le cadre du 8ème tour de Coupe de France. Dans le viseur : une qualification pour le 1/32èmes de finale, et le plein de confiance avant la trêve. 

Pour les Grenats, il a d’abord fallu éviter le piège tendu par de valeureux spinaliens dès le coup d’envoi. Symbole de l’abnégation locale : l’intenable Ismaël Camara, qui tentait plusieurs percées dans le couloir gauche. À chaque fois, le milieu offensif se heurtait à Alexandre Oukidja (6°, 13°). Le portier messin était une nouvelle fois vigilant pour capter une frappe lointaine de Nianankoro Doumbia (24°).

Une dernière tentative qui sonnait un début de révolte dans les rangs mosellans. Trouvé à l’entrée de la surface de réparation du SAS, Kevin N’Doram voyait sa frappe échapper de peu au cadre adverse (26°). Le n°6 grenat était imité par Cheikh Tidiane Sabaly, qui décochait une frappe puissante. Il fallait une jolie parade de Simon Ternynck pour écarter le danger (34°). 

Et les assauts des visiteurs ne faiblissaient pas à l’approche de la pause. Au point de pénalty, Georges Mikautadze, en bonne position pour ouvrir le score, voyait son tir puissant dévié de justesse (38°). Dans la foulée, Danley Jean Jacques ne tergiversait pas, et plaçait une frappe limpide, finalement captée par le gardien adverse. L’ultime situation était signée Youssef Maziz, qui échouait dans l’exercice malgré le service idéal de Matthieu Udol (45+1°).  

À l’instar de leur entame de match, les Spinaliens remettaient la pression sur les Messins. Le capitaine Matthieu Udol était l’auteur d’un retour salvateur dans les pieds d’Ali Mmadi (51°). D’une surface à une autre, Anthony Musaba était repris de justesse, après avoir fait parler sa pointe de vitesse (52°). 

Pour le FC Metz, la balle de but aurait pu venir d’un coup franc extrêmement bien placé devant la surface. Seulement, Simon Ternynck repoussait la frappe enroulée de Fali Candé (63°). Les Messins auraient pu payer cher ces occasions manquées. Doumbia, qui s’était ouvert le chemin du but, manquait son duel face à Alexandre Oukidja, en expédiant le ballon dans les nuages (66°). 

Formé au club, Lilian Raillot profitait de cette nouvelle sortie dans les Vosges pour fêter sa première apparition sous le maillot messin. Précieux au milieu dès son entrée en jeu, le joueur de 18 ans récupérait plusieurs ballons, permettant aux siens de se projeter. À l’image de Lenny Joseph, également sorti du banc, qui ne profitait pas de son face-à-face avec le gardien (84°). 

Mais l’attaquant ne gâchait pas sa seconde tentative. À la retombée d’un centre puissant de Lamine Gueye, le natif de Paris trouvait la faille de la tête, avec l’aide de la transversale (0-1, 87°). Une première réalisation en Grenat décisive pour le joueur arrivé en Moselle à l’été 2021, puisqu’elle envoie le FC Metz en 1/32èmes de finale de la Coupe de France ! 

SAS ÉPINAL – FC METZ : 0 – 1

8ème tour de Coupe de France
Samedi 19 novembre à 17h00
Stade de la Colombière

But pour Metz : Joseph (87°)

Les compositions d’équipes

SAS Épinal : Ternynck, Luvualu, Mazzei, Léonard, Colin, Vallon (Niang, 73°), Camara, Doumbia, Coulibaly, Mmadi (Gace, 90+3°), Borodine (Labissiere, 66°) 

FC Metz : Oukidja, Kouao, Traoré, Candé, Udol, N’Doram, Jean Jacques (Raillot, 73°), Maziz (Joseph, 63°), Sabaly (Kouyaté, 89°), Musaba (Gueye, 73°), Mikautadze

A lire également

01déc2022

Boutique

Nouveau produit en Boutique ! En cette fin d'année, les maillots de gardien arrivent et sont d'ores et déjà disponibles à la vente. En coloris bleu...
Lire la suite

30nov2022

Billetterie

Cette année, le FC Metz sera de sortie durant les fêtes de fin d'année et foulera la pelouse de Saint-Symphorien à l'occasion du Boxing Day ! Au...
Lire la suite

Actualités

Cela s'est joué dans un mouchoir de poche entre Matthieu Udol et Georges Mikautadze. Finalement, c'est le capitaine messin qui est récompensé !...
Lire la suite