Imaginez avec nous le FC Metz de demain !

Y.Maziz : "Rendre la confiance à mon club formateur !"

Partager cet article :

Youssef, votre équipe a remporté son dernier match sur la pelouse de l’Olympique lyonnais, qui était leader du championnat (0-1). Comment le groupe a-t-il vécu ce succès ? 

Y.M. : « On a la sensation d’avoir réalisé un gros coup, car l’OL était en tête du classement. C’est une victoire qui a fait beaucoup de bien. Je pense que l’équipe a fait bonne impression aux yeux de beaucoup de personnes. C’est quelque chose de très positif ! ».

Cette victoire a-t-elle mis en évidence la force de caractère du groupe ? 

Y.M. : « Oui, c’est peut-être un match référence de cette saison. Nous n’avons pas encaissé de but, comme c’est souvent le cas depuis le début du championnat. Nous avons été efficaces également, en marquant en toute fin de match. Ce succès va nous permettre de continuer sur notre dynamique ». 

Quel regard portez-vous sur la saison du Club jusqu’ici ? 

Y.M. : « Je pense que notre parcours est à la hauteur des attentes. Nous aurions pu nous imposer contre certaines grosses équipes, comme ce fut le cas à Paris ou à Marseille. Sur ces rencontres, on a encaissé des buts en fin de partie. Malgré cela, nous sommes restés mobilisés et nous avons continué à travailler. Nos efforts ont été récompensés lors du dernier déplacement à Lyon ! ».

Après y avoir concédé deux matches nuls, l’objectif est de retrouver la victoire à domicile ce dimanche …

Y.M. : « Exactement ! L’idée est de faire tout notre possible pour poursuivre notre lancée et décrocher la victoire face au FC Nantes ». 

Sur le plan personnel, vous avez pris part à sept rencontres de Ligue 1 Uber Eats depuis août 2020 et faites régulièrement partie du groupe messin. Pensez-vous avoir franchi un cap cette saison ? 

Y.M. : « Bien sûr, je pense avoir progressé comme le coach me l’a rappelé. J’ai progressé pendant ces six derniers mois de compétition. Je suis content d’avoir disputé ces sept rencontres, mais j’ai envie d’en jouer plus. C’est pour cela que je continue de travailler chaque semaine à l’entraînement pour montrer mes qualités ». 

En tout début de saison, vous étiez proche d’ouvrir le score face au PSG, au Parc des Princes. Comment avez-vous vécu ce moment ? 

Y.M. : « J’avais déjà joué au Parc des Princes par le passé, donc je connaissais déjà ce stade. Lors de ce match, j’avais le ballon pour marquer et peut-être remporter cette rencontre. Ça ne s’est pas passé comme je l’espérais. Ensuite, il y a eu cette fin de partie qui nous a frustrés. C’est derrière nous, et on est vite passé à autre chose. C’est ce qui nous a permis d’atteindre notre classement d’aujourd’hui ».

Vous avez connu vos deux premières titularisations avec le FC Metz face aux Girondins de Bordeaux et à l’OGC Nice. En tant que joueur formé au Club, qu’avez-vous ressenti ?

Y.M. : « C’était une fierté ! Je fais partie du Club depuis que je suis très jeune. J’ai travaillé pendant des années pour connaître ces premières titularisations avec mon club formateur. C’est finalement arrivé en 2021 sur les deux premiers matches de l’année. Je suis content, et j’espère qu’elles en appelleront d’autres ! »

Pouvez-vous nous décrire votre parcours depuis votre naissance à Thionville ? 

Y.M. : « J’ai commencé comme débutant au Thionville FC. J’y ai d’ailleurs évolué avec Gauthier Hein (ancien milieu offensif du FC Metz, aujourd’hui à l’AJ Auxerre).J’ai ensuite été surclassé de deux catégories. Le FC Metz m’a contacté après un tournoi. J’ai fait des entraînements et disputé des tournois pour le Club. C’est de cette manière que j’ai pu intégrer le centre de formation jusqu’en U13. Les deux années suivantes, j’ai porté les couleurs du CSO Amnéville avant de revenir au FC Metz en U16 ». 

Que retenez-vous de votre formation au FC Metz ?

Y.M. : « Je garderai de très bons souvenirs ! Je me suis bien entendu avec les coaches et  les joueurs que j’ai côtoyés. On m’a appris des valeurs, celles du travail et de la persévérance, ainsi que le respect qui est indispensable ». 

Au quotidien, vous semblez être quelqu’un de calme, réservé. Comment pourrait-on décrire votre personnalité ? 

Y.M. : « C’est vrai que je suis une personne assez calme. Après, j’aime bien rire dans le vestiaire avec mes coéquipiers. Je suis très ouvert à la discussion. Mais je reconnais que je ne suis pas quelqu’un d’extravagant ! ». 

Vos prêts à Avranches (2018-2019) et au Mans (2019-2020) vous ont-ils permis de vous aguerrir ? 

Y.M. : « Tout à fait ! À l’époque, j’évoluais avec la réserve messine. Le but de ces prêts était de me faire sortir de ma zone de confort. J’ai fait le choix de partir à Avranches en National 1 dans un premier temps, afin de gagner de l’expérience et faire mûrir mon jeu. Au Mans, j’ai pu connaître ma première saison pleine dans le monde professionnel, même si le championnat a été écourté en raison de la crise sanitaire. Cela m’a permis de revenir dans mon club formateur avec un certain bagage et j’en suis très satisfait ! »

Durant ces deux saisons loin de la Moselle, vous vous êtes distingué en marquant plusieurs coups francs. Est-ce un exercice que vous affectionnez particulièrement ? 

Y.M. : « Oui, c’est un domaine que j’aime bien car il peut permettre de débloquer un match serré. Un coup franc bien travaillé en fin de rencontre est un moyen de remporter les trois points ! »

En juillet dernier, vous avez prolongé votre contrat en faveur du FC Metz. C’est la marque d’une confiance mutuelle …

Y.M. : « Exactement ! Le FC Metz est mon club formateur, et j’avais pour but de revenir ici et de tout donner pour lui. Le club m’a fait confiance en me prolongeant jusqu’en 2024. Cela m’a donné envie de rendre cette confiance, et pourquoi pas, de m’imposer dans cette équipe ! ». 

A lire également

03Mar2021

Web TV

03/03/2021 Metz - Angers, les réactions de Pajot et Angban Toutes les vidéos
Lire la suite

Le Match

Se payer le scalp du SCO et bonifier les deux succès engrangés à l'extérieur : tel était l’enjeu ce mercredi soir pour les Grenats face au SCO d'...
Lire la suite

Album photos

Metz - Angers, l'arrivée des Grenats en images Voir le diaporama  
Lire la suite