Déstockage massif sur toute la Boutique en ligne !

Metz mal payé

Malgré beaucoup d’envie et de bonnes intentions, les Grenats s’inclinent face à Marseille ce soir. Au regard de leur prestation, les Messins peuvent nourrir quelques regrets car ils auraient sans doute mérité d’être mieux récompensés.
Partager cet article :

Vendredi soir, les Messins concluaient leur semaine « marathon », avec trois matches en moins d’une semaine, par la réception de l’Olympique de Marseille au stade Saint-Symphorien. Pour continuer à croire au maintien, les Lorrains avaient besoin d’un succès face à des Olympiens cinquièmes de Ligue 1, mais en petite forme depuis quatre matches.

Visiblement peu impressionnés par leurs visiteurs du week-end, les protégés d’Albert Cartier débutaient la rencontre libérés et avec beaucoup d’envie. Ils se créaient même une occasion dès la première minute de la rencontre. Servi par Bouna Sarr en retrait, Kévin Lejeune cadrait sa reprise mais Steve Mandanda dégageait des deux poings (1°).

Après quelques minutes de jeu, les Olympiens prenaient finalement le jeu à leur compte sur la pelouse du stade Saint-Symphorien et monopolisaient le ballon. La domination marseillaise était plutôt stérile puisque les hommes de Marcelo Bielsa se procuraient uniquement une grosse opportunité avec la frappe lointaine de Gianelli Imbula qui obligeait le portier grenat à la parade (25°), avant de trouver la faille. Sur un corner, André-Pierre Gignac donnait l’avantage à l’OM en inscrivant son centième but en Ligue 1 (0-1, 37°).

Pourtant, les Messins s’étaient procuré de plus franches occasions en première période, avec notamment la frappe de Florent Malouda dans un angle fermé qui filait, de peu, en sortie de but (33°), le coup-franc légèrement au-dessus de la transversale de Kévin Lejeune (42°) ou encore la frappe lointaine de Ferjani Sassi juste avant la pause, captée par Steve Mandanda (45°).

Au retour des vestiaires, les Lorrains tentaient de rattraper leur retard mais la frappe de Modibo Maïga était détournée en corner (46°), celle de Ferjani Sassi était captée par le gardien du club phocéen (55°), et les Grenats ne parvenaient pas à inscrire ce but qu’ils semblaient tant mériter au regard de leur prestation. Malheureusement, après une somptueuse parade d’Anthony M’Fa devant André Ayew (52°), ce fut finalement les Marseillais qui trouvèrent, de nouveau, le chemin des filets. André-Pierre Gignac s’offrait un doublé (0-2, 62°).

Malgré le score sévère, les Locaux ne se laissaient pas abattre par la tournure des évènements qui ne reflétaient pas franchement leurs efforts et l’envie qu’ils ont démontrée ce soir devant plus de 23 000 personnes. Poussés par un public en grande forme, les Lorrains ne lâchaient rien. Dans la foulée du deuxième but, Florent Malouda décochait une belle frappe mais le gardien olympien s’interposait (63°), celle de Yeni Ngbakoto n’était guère plus tranchante (78°), tout comme sa tête piquée (89°).

Alors que les Messins tentaient le tout pour le tout et se montraient particulièrement présents et remuants aux abords du but marseillais, les Visiteurs tentaient de profiter de quelques opportunités rondement menées. Ils butaient heureusement sur des arrêts de grande classe du gardien messin  (73°, 85°, 86°, 89°).

Que la défaite est cruelle ce soir pour les Lorrains qui auraient vraiment pu, vue la qualité de leur match, espérer glaner quelque chose face à Marseille. Malheureusement, comme trop souvent cette saison, les Messins ont péché à la finition et ont manqué de réalisme. Plus que jamais, les Grenats ont bel et bien neuf orteils en Ligue 2. Et ils pourraient même être officiellement relégués samedi soir si Caen, Lorient et Reims s’imposent tous les trois.

A lire également

09mai2021

Album photos

Metz - Nîmes, l'arrivée des Grenats en images Voir le diaporama  
Lire la suite

Interview

Alexandre, alors que la fin de la saison se profile, le FC Metz est en passe d’obtenir son meilleur classement en Ligue 1 depuis plus de vingt ans. L...
Lire la suite

Actualités

Pour cette 36ème journée de Ligue 1 Uber Eats, et la réception du Nîmes Olympique, Alexandre Oukidja est à l'honneur dans la Gazette de Saint-Symph...
Lire la suite