À partir du mercredi 20 janvier, profitez des soldes !

Barbosa : « A nous d’être tout simplement meilleurs »

Ancien pensionnaire de la maison grenat, de 2007 à 2009, Cédric Barbosa officie depuis sous le maillot rose d’Evian Thonon Gaillard. Le milieu de terrain s’exprime sur son retour à Saint-Symphorien pour un match particulièrement important pour sa formation, comme pour les Messins.
Partager cet article :

Vous restez sur un succès face à Lens (0-2). Peut-on dire que vous vous déplacez à Metz en confiance ?

Cédric Barbosa : « Nous avons pris conscience que notre situation était délicate après avoir essuyé deux revers de rang. Nous avons eu la meilleure des réactions face à Lens, c’était important pour nous. Nous avons pu voir aussi que les nouvelles recrues se sont bien acclimatées puisque Mathieu Duhamel a inscrit les deux buts de la rencontre. C’est dommage que nous n’ayons pas pu enchaîner avec la réception de Lorient comme le match a été remis à cause de la neige. Nous ne nous enflammons pas pour autant, nous avons deux matches face aux deux autres équipes actuellement dans la zone rouge à bien négocier. »

Vous êtes habitués à jouer le maintien en Ligue 1 avec Evian depuis quatre saisons. Est-ce que cela peut être votre force pour bien négocier vos matches contre des concurrents directs ?

C. B. : « On s’attend à des matches compliqués de toute manière, surtout à Saint-Symphorien. Et, en tant qu’ancien Messin, je parle en connaissance de cause. C’est vrai qu’au vu de notre budget, nous savons dès le coup d’envoi de la saison que nous allons nous battre pour le maintien. On ne s’enflamme pas et on garde toujours les pieds sur terre. Cela dit, on aimerait évidemment faire mieux. Avec notre effectif, je pense que nous aurions pu espérer mieux mais c’est comme cela, c’est la loi du football. »

Vous avez remporté deux matches de Ligue 1 en 2015, tous les deux contre des concurrents, Lens et Toulouse. Est-ce important pour le moral et la confiance lorsque l’on se bat pour le maintien ?

C. B. : « C’est vrai que nous avons plutôt bien négocié ces rencontres face à des équipes mal classées depuis la reprise en janvier. Je retiens également que nous avons laissé filer quelques points face à de grosses équipes comme Paris ou Marseille où nous méritions sans doute mieux sur ces matches-là. Nous avons à chaque fois montré un beau visage. »

Lors du match aller, les Messins, alors lancés dans une bonne dynamique et cinquièmes au classement, s’étaient lourdement inclinés sur votre pelouse (3-0) alors que vous étiez au contraire dans une posture plus délicate…

C. B. : « Nous venions de gagner face à Lens et Lorient avant de recevoir Metz mais c’est vrai qu’avant d’enchaîner ces trois victoires nous avions pris seulement un point en six rencontres depuis le début de la saison. Quelque part, ce succès face à Metz nous a permis de faire une bonne série et de lancer un peu notre saison. Nous avons pu ainsi recoller au peloton et sortir de la zone rouge pour la première fois de la saison. Désormais, nous sommes dans la deuxième partie du championnat et les dynamiques sont différentes. »

Cette rencontre face à Evian est particulièrement importante pour les Grenats afin de ne pas être trop distancés par leurs adversaires. On imagine que vous vous attendez à un match compliqué ?

C. B. : « Cette rencontre ne sera pas simple c’est certain, déjà car le FC Metz va jouer sur sa pelouse. Samedi, ce sera un match important pour les Grenats, autant que pour nous, mais je ne pense pas que ce soit le match de la dernière chance pour eux. J’ai vu leur prestation face à Reims et je pense qu’ils méritent mieux que le point du match nul sur cette rencontre. Il y a de la qualité et de la rigueur dans cette équipe, à l’image de leur entraîneur. A nous d’être tout simplement meilleurs. »

Vous serez privé de votre meilleur buteur Daniel Wass, suspendu, pour votre déplacement à Metz. Est-ce un gros handicap pour vous ?  

C. B. : «  Nous avons la particularité d’être un groupe à Evian. Il n’y a pas d’individualité qui se détache, c’est le collectif avant tout et je pense que c’est un peu la même chose en Moselle. Lorsqu’un joueur est indisponible pour un match, il est remplacé par un autre qui prend sa place sans problème. Evidemment, Daniel est important sur les phases arrêtées notamment et c’est toujours plus difficile lorsque l’on doit se passer de joueur de qualité. »

Sur le plan personnel, un retour à Saint-Symphorien reste-t-il un moment spécial dans votre saison ?

C. B. : «  Je commence à y être habitué mais c’est vrai que cela reste toujours une soirée particulière de jouer contre son ancien club. Je suis content de revenir fouler la pelouse du stade Saint-Symphorien mais désormais je me bats pour Evian. »

Vous avez 38 ans et vous semblez toujours en pleine forme sur les terrains de Ligue 1. Vous comptez continuer encore longtemps sur votre lancée ?

C. B. : « C’est vrai que je me sens plutôt bien même si je suis plus proche de la fin évidemment (rires). J’ai des coéquipiers et un club qui m’aident pour que tout se passe bien pour moi. Alors oui, j’espère continuer encore longtemps à jouer au football ! »

A lire également

16jan2021

Web TV

16/01/2021 Boubakar Kouyaté : "Un très bon match à jouer" Toutes les vidéos
Lire la suite

Web TV

16/01/2021 Joyeux anniversaire Fabien ! Toutes les vidéos
Lire la suite