Profitez des soldes !

Metz trébuche !

Après avoir ouvert la marque, puis être revenus au score, les Messins se sont finalement inclinés sur la pelouse du Stade Bollaert face aux Lensois ce lundi soir (3-2). Dommage.
Partager cet article :

Lundi soir, les Messins ont manqué une occasion en or de terminer leur deuxième mois de compétition en tête du Championnat de Ligue 2. Malheureusement, après un superbe succès face à l’AS Nancy-Lorraine mardi dernier, les Lorrains ne sont pas parvenus à enchaîner sur la pelouse du Stade Bollaert-Delelis. Après avoir ouvert la marque (1-0, 8°), puis être revenus au score (2-2, 61°), les Messins se sont finalement inclinés au terme d’un match animé face à des Lensois bien décidés à renouer avec la victoire devant leur public après trois rencontres sans succès (3-2).

En confiance dans leur antre où ils n’ont finalement jamais perdu depuis le début du championnat, et très certainement poussés par leur fervent public, les Lensois annonçaient la couleur dès le coup d’envoi du match. Yoann Touzghar, buteur ce soir, s’infiltrait côté gauche et se procurait la première occasion de la partie mais il envoyait le ballon au-dessus de la transversale messine (1°). Le ton était donné !

Toutefois, il en fallait plus pour déstabiliser les Grenats qui ne tardaient pas à répliquer sur l’un de leur fait de jeu favori : les coups-de-pied arrêtés. Romain Rocchi tentait directement sa chance mais le jeune Alphonse Areola captait parfaitement le ballon (3°). Ce fut finalement dans le jeu que les Lorrains se sont montré les plus décisifs. Nicolas Fauvergue servait parfaitement Diafra Sakho qui s’avançait seul face au portier nordiste et ouvrait habilement  la marque pour les Messins (0-1, 8°).

Les Grenats réalisaient alors une première demi-heure remarquable chez le favori du championnat et étaient même à cet instant en tête de Ligue 2, mais ils allaient finalement déchanter au fil du match. Pour commencer, Sylvain Marchal, touché à la cheville, était contraint d’abandonner ses partenaires (28°). Les Messins résistaient jusque-là parfaitement bien aux offensives locales, mais visiblement déstabilisés par la sortie de leur capitaine, les Lorrains allaient subir le dernier quart d’heure de la première mi-temps, et même encaisser un but par l’intermédiaire de Yoann Touzghar qui trompait la vigilance de Johann Carrasso (1-1, 37°).

Le gardien messin réalisait toutefois un match particulièrement réussi, à l’image du reste de ses coéquipiers. Il s’illustrait notamment à la demi-heure de jeu en sauvant sa cage de la superbe tête de Danijel Ljuboja (32°), puis réalisait une magnifique claquette sur la frappe de l’ancien joueur parisien (33°).

A la reprise, Antoine Kombouaré réalisait un coaching payant. Il lançait Jean-Philippe Gbamin qui profitait d’un coup-franc tiré par Salli pour doubler la mise pour les Sang et Or (2-1, 49°). Les Messins allaient alors subir les assauts locaux mais ne rompaient pas sous la pluie de tentatives lensoises : Johann Carrasso s’exécutait à nouveau (53°), puis, les Grenats effectuaient même un triple sauvetage plutôt spectaculaire grâce aux interventions habiles de Métanire, Carrasso puis Bussmann (56°).

Requinqués, les Visiteurs se relançaient alors pleinement dans la bataille. Kévin Lejeune, qui avait déjà alerté Alphonse Areola plus tôt dans ce match (23°), en profitait même pour revenir au score à l’aide d’une superbe tête (2-2, 61°). Mais ce soir, rien n’y faisait, la chance n’était pas du côté messin. Sur une tentative de Pablo Chavarria, Gaëtan Bussmann  détournait la trajectoire du ballon et prenait Johann Carrasso à contre-pied (3-2,  66°).  Le défenseur grenat essayait de se rattraper plus tard dans la partie mais sa splendide tête venait s’écraser sur la transversale lensoise (73°).

Les Messins continuaient de résister face à des Lensois euphoriques, et s’arrachaient dans un même temps pour revenir une nouvelle fois au score, mais ils ne parvenaient pas à obtenir le point du match nul qu’ils semblaient toutefois mériter au vu de la physionomie du match.

Les Grenats rentrent finalement ce lundi soir en Lorraine les valises vides, avec certainement quelques regrets en tête. Au terme d’une rencontre particulièrement animée, au doux parfum de Ligue 1, les hommes d’Albert Cartier auraient pu espérer une issue moins malheureuse. Cela dit, malgré cette défaite - la deuxième seulement en neuf matches - les Lorrains sont ce soir cinquièmes de Ligue 2, à trois unités seulement du leader.

Crédits photo : Laurent Mazure/L'Avenir de l'Artois

A lire également

01Mar2021

Actualités

Ce lundi 1er mars, à partir 12h45 suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti avant la réception du SCO Angers, à l'occasion de la 28ème...
Lire la suite

28fév2021

Web TV

28/02/2021 Bordeaux - Metz, la réaction des coaches Toutes les vidéos
Lire la suite