Profitez des soldes !

Un petit pas

Les Messins ne sont pas parvenus à enchaîner face à Angers, mais ils obtiennent tout de même le point du match nul (1-1). Ils se hissent ainsi à la seizième place de Ligue 2, avec toujours trois points d\'avance sur le premier relégable.
Partager cet article :

Les Grenats n’ont pas obtenu les trois points qu’ils étaient en mesure d’espérer avant le coup d’envoi de ce match. En quête de succès, les Messins se seraient bien vu enchaîner avec une victoire après leur bonne opération à Lens. Le sort en a décidé autrement car ce soir, le FC Metz et le SCO d’Angers se partagent les points.

Alors que l’on a souvent reproché le manque de réalisme criant de l’équipe messine, on peut dire que pour une fois, ce n’est pas elle qui en a été victime. Inquiétés sérieusement à quatre reprises avant d’encaisser le but angevin, les Grenats n’ont pas vraiment réussi à en faire de même avant d’égaliser. Il faut dire que les hommes de Stéphane Moulin n’ont pas laissé beaucoup de répit à Oumar Sissoko. Dès les premiers instants de la rencontre, Matar Fall forçait déjà le portier grenat à se déployer (7e). Ce fut ensuite au tour de Rayan Frikeche, puis de Gaëtan Charbonnier de tenter leur chance, obligeant le gardien messin à réaliser deux nouvelles parades coup sur coup (23° et 25°).

Peu de temps avant la pause, Frikeche frappait de nouveau en direction du but lorrain. Et une fois de plus, Sissoko gardait son but inviolé (40°). Mais le gardien malien avait à peine le temps de se relever que Charles Diers tirait à son tour. Cette fois, il ne pouvait plus rien faire pour sauver sa cage (0-1, 40°). Immédiatement, les hommes de Dominique Bijotat répliquaient. Pierre Bouby héritait du cuir aux trente-cinq mètres et décochait une frappe en force. Sa superbe réalisation trompait la vigilance du gardien angevin et remettait en selle les Messins (1-1, 42°).

La deuxième période fut un peu plus laborieuse, d’un côté comme de l’autre. Si Gaëtan Charbonnier sollicitait de nouveau Oumar Sissoko (59°), il n’y avait toujours rien à se mettre sous la dent côté grenat. Malgré leur maîtrise du jeu, les Messins parvenaient difficilement à trouver des solutions dans la surface angevine pour doubler la mise. En difficulté pour se créer des occasions réellement dangereuses, les Locaux eurent du mal à inquiéter Malicki. Il fallut attendre un moment avant de voir Mathieu Duhamel, fraîchement entré en jeu, manquer de peu le cadre adverse (69°). Yéni Ngbakoto avait beau tenter de l’imiter une poignée de minutes avant le coup de sifflet final, rien n’y faisait. Sa première tentative manquait le cadre et sa deuxième trouvait les bras du gardien adverse (81° et 83°).

Les deux formations se quittent finalement avec un point en poche chacune, une unité qu’il faudra savoir apprécier à sa juste valeur dans une course serrée pour le maintien. Evidemment, les Messins peuvent nourrir quelques regrets car ils n’ont pas pu confirmer leur victoire obtenue à Lens vendredi dernier. Mais au vu de la physionomie du match, malgré leurs bonnes intentions, les Grenats devront se contenter d’avoir glané quelque chose sur leur pelouse. L’objectif édicté n’est pas entièrement rempli, mais les Lorrains conservent trois longueurs d’avance sur le premier relégable. Ils s’offrent même le luxe de grappiller une place au classement en passant devant Le Mans qui s’est incliné ce soir face au Stade Lavallois. Les Grenats font ce soir un pas de plus vers le maintien. Petit, certes, mais un pas tout de même.
 

A lire également

27fév2021

Album photos

À l'issue de la nouvelle victoire en déplacement sur la pelouse des Girondins de Bordeaux (1-2), Fabien Centonze s'est emparé de l'appareil photo...
Lire la suite

Album photos

Crédit photo : Quentin Salinier/FCGB
Lire la suite

Le Match

Moins d'une semaine après un déplacement victorieux sur la pelouse de l'OGC Nice (1-2), le FC Metz était une nouvelle fois en voyage. À l'occasion de...
Lire la suite