Profitez des soldes !

Saisir l’occasion

Les Messins s’apprêtent à disputer leur premier match en retard à Laval, mardi à 19h00. Dominique Bijotat revient sur les enjeux de cette rencontre et Mathieu Duhamel, ancien de la maison lavalloise, sur l’adversaire.
Partager cet article :

Les Messins n’ont décidément pas le temps de souffler. A peine se sont-ils remis de leur opposition contre Clermont vendredi soir, que les voilà déjà en route vers Laval pour disputer leur match en retard de la vingt-deuxième journée de Ligue 2. Avec au total trois rencontres à jouer en huit jours, la formation grenat dispute sa première semaine marathon du mois de mars, mais celle-ci ne devrait pas être insurmontable pour autant. « Nous sortons d’une durée d’inactivité importante, nous devrions réussir à venir à bout de cette semaine chargée. La semaine prochaine par contre se sera plus difficile à gérer », explique l’entraîneur grenat.

Plus qu’une opportunité d’engranger des points, les deux matches à venir en quatre jours peuvent permettent de regonfler la confiance du groupe en cas de succès. « Je n’irais pas jusqu’à dire que cette semaine est décisive, mais en tout cas, elle peut avoir un impact positif sur le moral du groupe, et au passage donner un petit coup sur la tête à nos adversaires », assure Dominique Bijotat en conférence de presse d’avant-match. Et pour renforcer le moral du groupe, justement, rien de tel que de passer quelques jours complets ensemble.

Les Lorrains qui se déplaceront à Laval seront également du voyage pour Le Havre dès vendredi, pour le compte cette fois de la vingt-septième journée de championnat. Ils en profiteront ainsi pour effectuer un mini-stage dans l’Ouest de la France. Un aléa qui n’est pas pour déplaire au technicien grenat. « Même si nous n’avons pas de souci de cohésion dans le groupe, ce n’est jamais désagréable de se retrouver dans cette situation en plein milieu de la saison. Cestage improvisé favorisera les échanges entre les joueurs mais également entre les joueurs et le staff, et cela ne peut être que bénéfique pour nous tous

Cela dit, il faut maintenant se concentrer sur la prochaine échéance qui approche à grands pas : le match à Laval. Les Grenats n’ont plus le choix, ils doivent engranger des points. Avec seulement trois unités décrochées en six matches depuis le début de l’année 2012, les Messins font du sur-place au classement. Si le constat peut paraître alarmant, les hommes de Dominique Bijotat ont rassuré les plus inquiets vendredi soir face à Clermont, mais après la première demi-heure de jeu seulement ! Menés par deux buts d’avance sur leur pelouse, ils ont montré un tout autre visage passé les trente premières minutes de jeu, un visage qu’ils n’avaient plus affiché depuis un certain temps. « L’heure de jeu a été d’un tout autre calibre que ce que l’on a été capable de montrer dernièrement et nous devrons nous appuyer là-dessus face à Laval pour espérer ne pas repartir bredouille de Mayenne », confie l’entraîneur messin.

Las de rencontrer des équipes réalisant des séries de victoires depuis le mois de janvier, Dominique Bijotat peut se réjouir de se déplacer chez un adversaire aux résultats plutôt irréguliers. « Malgré toutes ses qualités, Laval est une équipe qui peut avoir quelques absences par moments, alors à nous d’exploiter ces instants. » Mathieu Duhamel, ancien Tango, surenchérit : « Un peu comme nous, Laval est une équipe qui est capable du meilleur comme du pire. Leur mental peut parfois faiblir et c'est dans ces que leurs adversaires peuvent en profiter ».

Les Grenats devront malgré tout se méfier du Stade Lavallois car les hommes de Philippe Hinschberger ont semble t-il tiré des enseignements des difficultés rencontrées l'année passée. C'est aujourd'hui une formation à redouter lorsqu'elle évolue sur ses bases. En effet, c'est actuellement la sixième équipe la plus efficace dans son antre, elle a notamment enregistré sept victoires devant son public pour seulement trois défaites, la dernière datant du début du mois de décembre dernier. « Ils réalisent de grosses performances à domicile. Nous devrons nous méfier de Laval,confie l'artilleur grenat. Philippe Hinschberger est un amoureux du beau football et cela se ressent évidemment dans le jeu de ses joueurs. Ils sont très rapides sur les côtés et ils ne lâchent rien sur le terrain, à l'image d'Anthony Goncalves. » Les Messins sont prévenus !

Comme Dominique Bijotat a coutume de le souligner, les Grenats ont des arguments à faire valoir. Le Stade Lavallois évoluant au stade Francis Le Basser est donc peut-être une forteresse difficilement franchissable, mais les Messins sont quant à eux rarement défaits en territoire adverse. Ils sont actuellement la quatrième équipe la plus performante à l’extérieur, enregistrant quatre défaites seulement. Et même si l’arrière-garde lorraine a failli à deux reprises vendredi dernier au cours d’une demi-heure au scénario cauchemardesque, elle reste la troisième défense la plus difficilement perméable avec vingt-trois buts encaissés.

Face à son ancien club, ce sera également l'occasion pour Mathieu Duhamel d’essayer de relancer une bonne fois pour toute son compteur de buts. Ses apparitions face à Laval, la  treizième défense du championnat avec trente-deux buts encaissés tout de même, se sont avérées très souvent fructueuses. Il compte trois réalisations à son actif en deux confrontations, dont son premier but sous le maillot grenat. Nul doute qu'Arnaud Balijon, portier lavallois et ancien coéquipier du Grenat, s'en souvient encore.

A lire également

25fév2021

Album photos

La séance du jour en images !
Lire la suite

Programmation TV

La FFF a communiqué ce jeudi 25 février la programmation TV des 16èmes de finale de la Coupe de France. À cette occasion, les Grenats iront défier le...
Lire la suite

Actualités

Ce jeudi 25 février, à partir 12h45 suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti avant le déplacement aux Girondins de Bordeaux, à l'...
Lire la suite