Profitez des soldes !

Débaptiser Bastia

Invaincu à domicile cette saison, le SC Bastia est plus que jamais la \"place forte\" de laquelle la ville tire son nom. C\'est donc à pas de velours que les Messins s\'y déplacent ce mardi, mais avec une volonté de fer de créer l\'exploit face à des Corses en passe de valider leur montée en Ligue 1, voire leur titre de Champions de France.
Partager cet article :

C'est souvent après coup qu'on parvient à identifier les rencontres qui ont fait basculer une saison. Le match aller entre le FC Metz et le SC Bastia est de ceux-là. Rappelez-vous. Le 14 janvier dernier pour le premier match de l'année, les Corses se présentent à Saint-Symphorien dans un habit qui n'est alors pas aussi scintillant qu'aujourd'hui.

Troisièmes de Ligue 2 avec trente points et déjà trois unités de retard sur le second, ils risquent de voir revenir sur eux des Messins huitièmes avec vingt-sept points et de se faire dans le même temps éjecter et distancer du podium. Un danger qu'ils entrevoient de près au cours de la partie puisque le FC Metz marque sur un penalty - un but non accordé par l'arbitre qui n'a pas vu que le ballon avait bel et bien franchi la ligne - et que la fin se profile sans que Bastia ne trouve la faille. Las pour les Grenats, Maoulida profite d'une erreur de la défense messine dans les tout derniers instants pour offrir aux siens une victoire en forme de hold-up.

Quatre mois et demi plus tard, ce match-là semble avoir laissé bien des traces. Relancé dans la course à la montée, le SC Bastia est aujourd'hui à un cheveu du bonheur : suivant les résultats de Clermont et Reims, il pourrait fêter accession en Ligue 1 et titre de Champion de France de L2... même en cas de défaite! Et se mettrait l'un et l'autre dans la poche en battant le FC Metz.  « Nous aurions peut-être pu tenter de surprendre Bastia à un autre moment de l’année, précise Dominique Bijotat, mais cela s’annonce très compliqué pour nous dans un tel contexte. Les Bastiais vont être hyper-motivés, tout un peuple les attend. Il faut dire qu’ils réalisent un parcours extraordinaire depuis deux saisons et ils voudront certainement conclure enfin, par cette montée ou ce titre. En outre, ils approchent d’une date anniversaire qui compte beaucoup pour eux. » Celle qui commémore ce samedi les vingt ans de la catastrophe de Furiani : le 5 mai 1992, dix-huit personnes avaient trouvé la mort dans l’effondrement d’une tribune avant la demi-finale de Coupe de France face à l’OM.

Mille deux cent kilomètres plus au nord, les Messins sont très loin de se souvenir de la position dans laquelle ils avaient accueilli le Sporting en début d’année. Entretemps, ils ont enchaîné dix matches de plus sans victoire et ont glissé à la seizième place du championnat*.  Un monde bien plus grand que la Méditerranée sépare désormais les deux formations qui étaient à portée de tir l’une de l’autre il y a quatre mois et demi. En chiffres, cela donne vingt-quatre points d’écart et vingt-neuf buts marqués. Rien qu’à domicile, les Corses ont inscrit douze buts de plus que les Messins sur toute la saison ! « Cette attaque fait peur à toutes les équipes, tempère l’entraîneur messin. Mais on ne va pas à Armand Cesari avec la peur : on y va en se donnant l’objectif d’essayer d’équilibrer les débats afin que les Bastiais puissent le moins possible utiliser leurs arguments offensifs habituels. J’espère que nous saurons les prendre suffisamment tôt pour qu’ils ne parviennent pas à s’exprimer. »
 
Les statistiques n’ont pourtant jamais fait tourner la tête des Grenats, dans un sens comme dans l’autre. Alors, ne comptez pas sur eux pour se présenter battus d’avance sur l’Ile de Beauté ! Oui, Bastia est l’écrasant leader de la Ligue 2 ; oui, il possède la meilleure attaque (et de loin) et la meilleure défense du championnat ; oui, il n’a jamais perdu à domicile cette saison. Mais à tout cela, les joueurs de Dominique Bijotat pourront opposer leur envie farouche de se maintenir, leur capacité à surprendre et leur solidité défensive. « Pour tenter de réaliser quelque chose de bien à Bastia, il va falloir nous rappeler ce qui s’est passé à Lens il n’y a pas deux semaines, insiste le coach lorrain, et nous dire que nous sommes capables de belles prestations sur les terrains adverses. Ne nous occupons pas du Sporting et de ses performances, concentrons-nous sur notre jeu ! »

Ce jeu et ces joueurs qui peuvent de manière si incertaine produire un excellent résultat à Lens, pour enchaîner avec un match nul arraché à domicile sept jours plus tard. Avec quasiment la même équipe alignée sur la pelouse. « Depuis le début de la saison, on a l’habitude de faire du yoyo, explique Bijotat. Cela est dû à notre manque de maturité technique qui nous empêche de traverser de manière égale nos moments forts et nos moments faibles. Soulignons aussi qu’à l’extérieur, la pression est un peu moins forte sur les fragiles épaules de nos joueurs. Nous y disposons aussi de davantage d’espaces, ce qui donne plus de liberté à notre jeu et rend nos manques techniques moins cruciaux. »

S’il est trop tard, désormais, pour que les Messins rattrapent leurs hôtes de ce mardi soir, il ne l’est jamais pour prendre un semblant de revanche. Une revanche sur un match aller qui est certainement responsable d’une partie des maux que les hommes de Dominique Bijotat ont traîné comme un boulet en cette année 2012. Et ces derniers ont sûrement un peu trop de fierté pour en plus laisser les Corses fêter devant eux leur montée ou leur titre : gageons que les Grenats feront tout, et même un peu plus, pour ne pas repartir de Bastia avec un poids de plus sur les épaules avant de recevoir Guingamp, ce vendredi déjà à Saint-Symphorien. Une victoire là-bas résonnerait comme un coup de canon dans la place forte corse. Une fois n’est pas coutume.

SC Bastia - FC Metz
35e journée de Ligue 2
Mardi 1er mai 2012 à 20h00 au Stade Armand Cesari
Match à suivre en direct sur www.fcmetz.com, D!RECT FM 92.8 et Mirabelle TV (commentaires audio)

VOIR LE GROUPE MESSIN

*Avant la rencontre RC Lens - Havre AC, lundi 30 avril à 20h30 en match avancé de la 35° journée de Ligue 2.
 

A lire également

27fév2021

Album photos

À l'issue de la nouvelle victoire en déplacement sur la pelouse des Girondins de Bordeaux (1-2), Fabien Centonze s'est emparé de l'appareil photo...
Lire la suite

Album photos

Crédit photo : Quentin Salinier/FCGB
Lire la suite

Le Match

Moins d'une semaine après un déplacement victorieux sur la pelouse de l'OGC Nice (1-2), le FC Metz était une nouvelle fois en voyage. À l'occasion de...
Lire la suite