Profitez des soldes !

Aller de l’avant

Après leur défaite à Bastia mardi, les hommes de Dominique Bijotat accueillent Guingamp dès vendredi. Les Grenats n’ont plus vraiment le choix : ils doivent décrocher les trois points sur leur pelouse pour garder leur avantage comptable sur Le Havre, le premier relégable, et se rapprocher un peu plus du maintien.
Partager cet article :

Les Messins n’ont pas réussi à faire de miracle en Corse mardi dernier. Victimes de la redoutable efficacité bastiaise, les Lorrains se sont inclinés 3-0. Mais pas le temps de tergiverser : dès vendredi, les hommes de Dominique Bijotat se remettent en selle avec la réception de l’En Avant Guingamp. Ils disputeront ainsi leur troisième match en huit jours. « Toutes les équipes du championnat ont eu également une semaine chargée donc je ne veux pas m’appuyer là-dessus pour chercher des excuses, explique Dominique Bijotat en conférence de presse d’avant-match. J’ai fait quelques rotations à Bastia et il y aura des changements également demain. Je veux apporter suffisamment de fraîcheur ainsi que de la complicité et de la complémentarité entre les uns et les autres. »

Le maintien n’est plus très loin

Face à une équipe qui semble avoir d’ores et déjà sauvé sa saison, avec quarante six points acquis avant la 36e journée de Ligue 2, les Grenats n’ont pas d’autres choix que de récolter les trois unités mises en jeu vendredi. Ce n’est pas le technicien messin qui dira le contraire. « Nous savons que notre maintien passe avant tout par une victoire demain face à Guingamp. » Car il ne reste plus que trois échéances, et même s’ils le touchent du bout des doigts, les Messins n’ont pas encore en main leur ticket pour une nouvelle saison en Ligue 2. Pour cela, il leur faudra encore grappiller au minimum quatre unités sur les neuf possibles, afin de remplir les objectifs édictés par Dominique Bijotat. En clôturant de la plus belle des manières leur semaine marathon, l’équipe grenat s’offrirait donc une grosse bouffée d’oxygène.

Mais en plus de se concentrer sur leur propre parcours, les Lorrains gardent un œil dans leur rétroviseur, et plus précisément  sur les Havrais, premiers relégables avec trois points de moins qu’eux. Même si les Ciel et Marine sont au point mort depuis dix matches, ils pourraient bien passer à la vitesse supérieure dans cette dernière ligne droite du championnat de Ligue 2. Les Havrais reçoivent Amiens vendredi, dernier et déjà condamné au National. Nul doute qu’ils sauront profiter de la situation si les Grenats étaient victimes d’une sortie de route face à Guingamp. Il faudra donc  veiller à ne pas avoir d’accident de parcours vendredi.

Un adversaire en regain de forme

Victorieux lors du match aller (0-1), les Messins avaient été en mesure de décrocher les trois points face à l’EAG. Il serait bon que l’histoire se répète. Les Grenats avaient d’ailleurs signé leur première victoire de la saison au Stade du Roudourou. Lors de cette rencontre, ils s’étaient montrés particulièrement efficaces et solidaires. Et une fois encore, il serait bon que l’histoire se répète.

Par ailleurs, l’historique des confrontations donne l’avantage aux Locaux. Ces derniers ont décroché seize victoires pour seulement deux défaites et quatre nuls concédés. Rappelons tout de même que la dernière victoire de Guingamp sur la pelouse du stade Saint-Symphorien date d’il y a maintenant dix ans. A l’époque, Gérald Baticle ou Frédéric Meyrieu portaient encore le maillot grenat !

Malgré un historique avantageux, il ne faut pas oublier que Guingamp est actuellement engagé dans une série sans défaite avec deux victoires et deux matches nuls au compteur. Après avoir nagé en eaux troubles pendant trois mois, la formation emmenée par Jocelyn Gourvennec semble requinquée dans cette fin de saison. Lors  des quatre derniers matches, elle a récolté plus de points -huit - qu’au cours des dix précédents - sept. Il faudra donc veiller à ne pas se faire surprendre par cette équipe guingampaise. D’autant plus que, malgré ses difficultés à l’extérieur, (l’EAG s’est incliné à dix reprises hors de ses bases contre trois fois seulement au Roudourou), les Costarmoricains ont créé l’exploit vendredi dernier en allant chercher les trois points à Sedan.

Les Grenats doivent donc redoubler de concentration et d’application dans les zones de véritépour décrocher trois points. Afin de rester maître de leur destin, il serait bon que les Messins donnent une leçon de réussite et de réalisme aux joueurs de l’EAG. Seule ombre au tableau, le club à la Croix de Lorraine reçoit un adversaire qui souhaite visiblement finir sa saison sur une bonne note et qui ne compte pas se montrer brouillon sur la pelouse du stade Saint-Symphorien. « Avec ses quarante-six points en poche, notre adversaire a quasiment assuré son maintien, commente Dominique Bijotat.Mais, comme mathématiquement tout reste encore possible, nous ne devrions pas assister à un relâchement de Guingamp sur notre pelouse. »  Les Grenats sont avertis !

 

FC Metz – EA Guingamp
36e journée de Ligue 2
Vendredi 4 mai 2012 à 20h00
Stade Saint-Symphorien
Match à suivre en direct sur www.fcmetz.com, D!rect FM (92.8 FM)  et Mirabelle TV  (commentaires audio)
 

Voir le groupe messin
 

ACHETER UNE PLACE A 4€ POUR METZ-GUINGAMP

A lire également

01Mar2021

Actualités

Habib Maïga, milieu défensif du club à la Croix de Lorraine, est l'invité du "Graoully Mag" de Vià Moselle TV ce lundi 1er mars 2021 à 18h30 ! ...
Lire la suite

Actualités

Ce lundi 1er mars, à partir 12h45 suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti avant la réception du SCO Angers, à l'occasion de la 28ème...
Lire la suite