Profitez des soldes !

On peut rêver !

Grâce à un superbe succès sur le terrain de Caen (2-0), les Grenats peuvent espérer monter lors de la dernière journée de championnat.
Partager cet article :

Joël Muller avait choisi de placer la rencontre sous le signe de l’efficacité et de la rigueur défensive. L’entraîneur a été entendu par ses joueurs, qui ont laissé très peu d’espace aux attaquants normands, permettant ainsi à Oumar Sissoko de garder sa cage inviolée pour la deuxième fois d’affilée.

Pourtant, le Stade Malherbe, leader invaincu sur son terrain cette saison, s’était immédiatement porté vers l’attaque avec l’ambition de faire la différence très vite. On retrouvait d’ailleurs un duo d’ancien Messins pour la première occasion du match. Proment trouvait Leca sur corner, mais la tête de celui-ci manquait le cadre (3°).

Les coéquipiers de Benjamin Nivet, muselé par les Mosellans, peinaient à contourner les deux lignes de quatre joueurs messins. Bien organisés, les visiteurs mettaient le nez à la fenêtre par l’intermédiaire de Romain Rocchi, qui s’ouvrait une fenêtre de tir sans pouvoir cadrer sa frappe (29°). Au retour des vestiaires, c’est sur une action similaire qu’il parvenait à ouvrir la marque. Cette fois, le coup de fusil laissait le gardien caennais sur place (0-1, 49°) !

Ce but piqua les locaux dans leur orgueil. Sous l’impulsion de Youssef El Arabi, très remuant, ils mirent la pression sur le but d’Oumar Sissoko. Les Messins eurent le mérite de ne pas paniquer et de défendre bec et ongle ce court avantage. El Arabi (64°) puis Nivet (70°) manquèrent de peu le cadre, après que Sissoko ait sauvé les siens d’un arrêt digne d’un gardien de handball (53°).

L’orage passé, Metz eut davantage d’espaces pour partir en contre attaque. Cela donna à Thibaut Bourgeois l’occasion de montrer son talent. Entré en cours de jeu, le jeune attaquant fut à la réception d’un long centre au second poteau de Julien Cardy. Sa reprise sans contrôle, du plat du pied, est un modèle du genre. De quoi laisser une nouvelle fois Alexis Thebaux de marbre, et donner la victoire aux Messins (0-2, 84°) !

En signant un deuxième succès de rang, les hommes de Joël Muller se rapprochent d’Arles, qui a fait match nul sur la pelouse de Sedan (0-0). Ils ne sont plus qu’à un point du podium et obligent l’ACA à l’emporter pour être certain d’accéder à la Ligue 1. C’est déjà une bonne chose, compte tenu de la situation de l’équipe au classement ces dernières semaines. Vendredi, à l’occasion du dernier match de la saison, on pourra rêver !

A lire également

25fév2021

Album photos

La séance du jour en images !
Lire la suite

Programmation TV

La FFF a communiqué ce jeudi 25 février la programmation TV des 16èmes de finale de la Coupe de France. À cette occasion, les Grenats iront défier le...
Lire la suite

Actualités

Ce jeudi 25 février, à partir 12h45 suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti avant le déplacement aux Girondins de Bordeaux, à l'...
Lire la suite