Profitez des soldes !

Metz au finish !

Au terme d’une rencontre crispante, les Grenats sont venus à bout de Tours. C’est Cyril Chapuis qui a libéré Saint-Symphorien dans les arrêts de jeu, bénéficiant de la hargne de Romain Rocchi. L’essentiel est sauf.
Partager cet article :

L’accouchement a été difficile. L’équipe messine, qui
retrouvait son public, a mis quatre vingt douze minutes à trouver le chemin des
filets pour l’emporter sur la plus petite des marges, un but à zéro. Si le
score est identique à celui du premier succès de la saison, acquis en terre
guingampaise, celui-ci fut beaucoup plus long à se dessiner. La faute
essentiellement au gardien tourangeau Peter Jehle, qui a transformé par ses
arrêts décisifs l’appréhension des Grenats en véritable crispation.

Au cours du premier acte, ces derniers eurent du mal à se
libérer. La première occasion à mettre à leur crédit fut le fruit d’un
cafouillage dans la défense adverse, que Rudy Gestede ne réussit pas à
exploiter (35°). Puis Cédric Barbosa trouva Papiss Cissé dans la profondeur,
mais le ballon piqué de ce dernier ne trouva pas le cadre (37°). Et si, dans le
même temps, Christophe Marichez passait une soirée tranquille, on sentait Tours
à même de venir l’inquiéter, en passant notamment par son côté droit, où Fatih
Hatik faisait passer une sale soirée à Luis Delgado.

Néanmoins, au retour du vestiaire, les coéquipiers de l’Angolais
se montrèrent plus incisifs. Ainsi, Gestede obligea Dos Santos à un retour
périlleux (50°). Puis, Cissé sollicita de nouveau Jehle, toujours impeccable
(51°). Enfin, le Sénégalais trouva le chemin des filets, idéalement servi par
Barbosa, mais ce dernier fut signalé hors-jeu, injustement peut-être (61°). A
voir les actions de ses favoris capoter, les fidèles qui avaient choisi de
garnir en partie Saint-Symphorien commencèrent eux aussi à s’énerver quelque
peu.

La frustration exprimée par certains d’entre eux aurait pu
toucher les Messins au moral. Mais ceux-ci préférèrent sans doute écouter les
deux ‘kops’, qui n’avaient pas perdu leur vigueur au fil des minutes. Ainsi,
après avoir frôlé la correctionnelle, Brégerie dégageant le danger créé par un
numéro d’Atik, les Grenats repartirent à l’attaque. Leurs assauts volontaires finirent
par payer, quand Rocchi se battit comme un diable pour placer une volée que
Jehle repoussa cette fois dans les pieds de Chapuis. L’ancien Marseillais n’en
demandait pas temps pour inscrire son premier but en Grenat (1-0, 92°) et offrir une
belle bouffée d’oxygène à ses coéquipiers !

A lire également

25fév2021

Programmation TV

La FFF a communiqué ce jeudi 25 février la programmation TV des 16èmes de finale de la Coupe de France. À cette occasion, les Grenats iront défier le...
Lire la suite

Actualités

Ce jeudi 25 février, à partir 12h45 suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti avant le déplacement aux Girondins de Bordeaux, à l'...
Lire la suite

Web TV

24/02/2021 Joyeux anniversaire Farid ! Toutes les vidéos
Lire la suite